Danse Macabre

Martin Zimmermann

Ve 14.01.22 à 20:00
Sa 15.01.22 à 19:00

Martin Zimmermann et sa bande sont de retour avec une toute nouvelle création! Trois personnages tragicomiques, fragiles, qui n’entrent plus dans le cadre de la norme sociale, s’unissent dans leur détresse pour former l’équivalent d’une famille. Ils luttent face à la figure narquoise de la mort et ne disposent que d’un seul moyen pour s’en sortir : leur humour !

Trois personnage tragicomiques et fragiles n’entrent plus dans le cadre de la norme sociale et, dans leur détresse, s’unissent pour former l’équivalent d’une famille. Le dispositif scénique évoque une décharge abandonnée, où s’entassent tout ce qui ne peut plus être utilisé ni éliminé. Le trio disparate tente d’y fonder une existence commune. Une figure plane au-dessus de cette petite communauté fragile : la mort narquoise qui tire les ficelles et intervient dans le déroulement de la scène, mais sans que les interprètes puissent la voir. Les protagonistes ne savent donc jamais si les aléas et les défis auxquels ils se trouvent sans cesse confrontés proviennent du monde extérieur ou font partie de leur propre histoire et de leur univers intime. Dans cette Danse Macabre, les personnages luttent pour survivre et ne disposent que d’un seul moyen pour s’en sortir : leur humour.

L’audiodescription de la représentation du 15.01.22 est réalisée par   l’association Ecoute Voir.  Inscriptions auprès de AD@ecoute-voir.org ou au 079 893 26 15

Avec le soutien de Reso, Pro Helvetia et de Ecoute Voir audiodescription

Une coproduction dans le cadre du Fonds des programmateurs de Reso – Réseau Danse Suisse. Soutenue par Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture.

~ 90 min. / dès 12 ans

Conception, mise en scène, chorégraphie : Martin Zimmermann
Créé avec et interprété par : Tarek Halaby, Dimitri Jourde, Methinee Wongtrakoon, Martin Zimmermann
Création musicale : Colin Vallon
Dramaturgie : Sabine Geistlich
Lumières : Sarah Büchel
Son : Andy Neresheimer
Régie générale : Roger Studer
Régie lumière : Sarah Büchel, Jan Olieslagers
Régie son : Andy Neresheimer, Frank Bourgoin
Scénographie : Simeon Meier, Martin Zimmermann
Collaboration artistique : Romain Guion
Conception décor, coordination technique : Ingo Groher
Construction du décor : maisondelaculture de Bourges (Nicolas Bénard, Lucas Bussy, Jules Chavigny, Jean-Christophe David, Luc Renard, Joao De Sousa, Eric Vincent), Andy Hohl
Motorisation du décor :
Thierry Kaltenrieder
Peinture décorative :
Michèle Rebetez-Martin
Création costumes : Susanne Boner, Martin Zimmermann
Confection costumes :
Susanne Boner
Photographie: Nelly Rodriguez, Basil Stücheli
Graphic design: Marietta Eugster Studio
Administration & distribution : Alain Vuignier
Productrice internationale : Claire Béjanin
Communication : Manuela Schlumpf
Bureau technique : Sarah Büchel
Comptabilité : Conny Heeb
Production : MZ Atelier
Coproduction : Fonds des programmateurs de Reso – Réseau Danse Suisse – soutenu par Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, Kaserne Basel, Kurtheater Baden, Le Volcan – scène nationale du Havre, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, L’Odyssée — Périgueux, maisondelaculture de Bourges / scène nationale, Opéra Dijon, Theater- und Musikgesellschaft Zug, Théâtre de Carouge et Zürcher Theater Spektakel
Soutiens : BvC Stiftung, Elisabeth Weber Stiftung, Ernst Göhner Stiftung, Fachausschuss Tanz & Theater BS / BL, Stiftung Corymbo
Remerciements : Leoné-Sophie Kündig, Daniel Kündig, Schauspielhaus Zürich

 

Martin Zimmermann bénéficie d’un contrat coopératif de subvention entre la ville de Zurich affaires culturelles, le service aux affaires culturelles du Canton de Zurich et Pro Helvetia –  Fondation suisse pour la culture.

plein tarif : 42.-
réduit (AVS, AI, AC) : 38.-
étudiant·e / enfant / apprenti·e : 15.-
professions du spectacle :15.-
Carte culture Caritas : 21.-
abo ½ tarif Nebia:
21.-
AG Nebia : 0.-
AG culturel: 0.-

Martin Zimmermann

 

Grand Prix suisse des arts de la scène 2021

Martin Zimmermann est très talentueux ; pour cataloguer sa façon particulière de « mettre en scène », il faut un certain acharnement ; il est doué d’une indubitable capacité à se couler avec une grande inspiration dans différentes disciplines artistiques, théâtre physique, danse, cirque et installations scéniques, entrant avec elles dans un dialogue rigoureux.

©Charlotte Krieger

Abonnements

Découvrez nos cartes d’adhérents et venez au théâtre selon vos envies !

Suivez toute l'actualité de Nebia grâce à notre newsletter mensuelle :

X