SANDRE

De Solenn Denis
Collectif Denisyak

Lu 04.03.19 à 20:00
Ma 05.03.19 à 20:00

Une confession brûlante, envoûtante, et sensible qui chamboule, secoue, pousse à la réflexion. Un bijou théâtral, intense !

« Ce qui est certain, c’est que je ne voulais pas faire de la peine aux gens. Mais j’ai tué quelqu’un. Une fois, j’ai tué quelqu’un, même si je ne suis pas folle. » Sandre, ce n’est pas elle. Elle n’a pas de nom. Son esprit tangue et sa langue hésite, dans un flot maladroit. La confusion est là mais la parole peu à peu se délie. Elle nous raconte l’amour. Les promesses faites et trahies. Son mari qui ne l’aime plus. Elle cherche sa place, seule au milieu de ces autres qui n’ont pas voulu voir la détresse ; elle cherche et ne trouve pas, nous invite à chercher avec elle, à refaire le puzzle.

L’autrice Solenn Denis qui a reçu pour ce texte le Prix Beaumarchais/SACD 2013 ainsi que le Prix des Journées de Lyon des auteurs 2013 signe la mise en scène avec son acolyte Erwan Daouphars du Collectif Denisyak, prenant des options aussi surprenantes que puissantes… à découvrir.

1h / dès 15 ans

Texte : Solenn Denis (Éditions Lansman)
Mise en scène : Collectif Denisyak
Interprétation : Erwan Daouphars
Scénographie : Philippe Casaban, Eric Charbeau
Lumière : Yannick Anche
Costumes : Muriel Leriche
Construction décor : Nicolas Brun

Reprise de production : Collectif Denisyak, Drôle de Dames et TnBA
Production : Compagnie du Soleil Bleu (dans le cadre de la Pépinière du Soleil Bleu & Glob Théâtre)
Coproduction : Glob Théâtre- Bordeaux, IDDAC – Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel – Agence culturelle de la Gironde, Aide à la production de l’Association Beaumarchais / SACD, Soutien financier du Ministère de la Culture / DRAC Aquitaine et de la Ville de Bordeaux

© photo : Marie-Elise Ho-Van-Ba

www.collectifdenisyak.com​

Plein tarif : 32.–
réduit : 29.–
étudiant : 15.–
abo ½ tarif : 16.–
AG : 0.–
Abo 20 ans 100 francs : 0.-

La presse en parle

« Assise une heure durant sur un fauteuil sans âge, près d’un lampadaire anachronique, la Médée sans nom de Solenn Denis n’a pas le visage attendu. Elle est incarnée par un homme. « Un être humain qui jamais ne portera dans son ventre un enfant pour permettre d’entrer dans l’intime tout en sortant de l’affect ». Tout en sobriété, Erwan Daouphars excelle dans le rôle. Preuve de sa complicité avec l’auteure avec qui il signe la mise en scène, il joue le féminin sans mimétisme. En s’en remettant entièrement aux mots. Seuls quelques gestes simples servent de balise aux pensées labyrinthiques de son personnage.» Anaïs Heluin – La Terrasse, 19 février 2018

« Dans une mise en scène maîtrisée au millimètre près, un homme raconte son calvaire de femme amoureuse, mariée et mère de famille qui l’amènera à commettre l’irréparable. Une confession intime et terrifiante à la lueur – glauque – d’une vie apparemment rangée.
[…] Un texte finement ciselé dont certains mots, terribles, sont habilement noyés sous la banalité d’un quotidien sans aspérités. […]

On ne sort pas indemnes de cette pièce dont la puissance et la tension sont plus que troublantes. »

Claire Bonnot – Apartés, 26 juillet 2017

Abonnements

Découvrez nos cartes d’adhérents et venez au théâtre selon vos envies !

Suivez toute l'actualité de Nebia grâce à notre newsletter mensuelle :

Vous pourriez aussi aimer

François-Truffaut-le-dernier-metro-©CaroleParodi

LE DERNIER MÉTRO

D’après le film de François Truffaut
Cie STT / Dorian Rossel
Ve 22.02.19 à 20:00

TRACES

D’après Agota Kristof
Cie Bin°oculaire / Manon Pierrehumbert
Sa 09.03.19 à 17:00
Di 10.03.19 à 17:00
X