L'usage du monde

D’après Nicolas Bouvier, mise en scène Dorian Rossel

Foisonnant de couleurs, d’odeurs, de sensations, ce spectacle rend toute sa saveur et sa légèreté au chef d’oeuvre de Nicolas Bouvier.

Faire entendre la langue de L’usage du monde et transmettre cette envie de chercher une compréhension de soi-même par le voyage. Telles étaient les intentions de Dorian Rossel, qui, pour y parvenir, a eu la bonne idée de ne pas incarner sur scène Nicolas Bouvier et son compère Thierry Vernet, partis tous deux de Genève vers l’Orient en 1953, mais de laisser trois comédiens et deux musiciens porter ce texte de façon chorale.
Cheminant ensemble dans ce récit à la manière de baladins, ils en rendent toute la légèreté et cette polyphonie du monde si chère à Bouvier. Une adaptation réussie, qui lors de sa création a affiché complet tant à la Comédie de Genève qu’à Vidy.

Texte

Nicolas Bouvier.

Mise en scène

Dorian Rossel.

Dramaturgie et adaptation

Carine Corajoud.

Interprétation

Rodolphe Dekowski, Anne Gillot (musique), Karim Kadjar, Delphine Lanza, Jérôme Ogier (musique).

Scénographie

Sibylle Kössler.

Collaboration artistique

Delphine Lanza.

Musique

Anne Gillot, Jérôme Ogier.

Lumière

Claude Burgdorfer.

Son

Ludovic Guglielmazzi.

Costumes

Séverine Lustière.

Assistanat mise en scène

Clément Lanza.

Coordination production

Muriel Maggos.

Régie générale

Marcel Challet.

Régie son

Ludovic Guglielmazzi.

Régie lumière

David Perez.

Production déléguée

Dorian Rossel/Cie STT.

Coproduction

Théâtre Vidy-Lausanne, Comédie de Genève – Centre dramatique, L’Arc scène nationale – Le Creusot, Pour-cent culturel Migros.

X